HUMEUR

Pauvres riches  Abonné

Publié le 22/09/2011

Parmi mes sujets de préoccupation, il y a aussi les gagnants du loto. À l’occasion d’un tirage du loto européen qui a accordé 162 millions d’euros à une personne du Calvados, j’ai appris que le jackpot se traduit, pour le gagnant, par un traumatisme psychologique difficile à surmonter. Plus la somme est élevée, plus le trouble est grand. Avec 162 millions, vous vous payez un voyage en enfer. Ce que je comprends mal, c’est que confronté à un malheur aussi grand, le bénéficiaire ne renonce pas à son argent. Ou au moins qu’il n’en garde pas qu’une partie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte