REVUE DE PRESSE INTERNATIONALE

Pas de prescription dirigée  Abonné

Publié le 18/07/2009

L’INDUSTRIE pharmaceutique belge ne digère pas les mesures visant à prescrire en première intention les médicaments les moins chers, cet accord engageant les médecins « à initier tout traitement avec les spécialités les moins onéreuses lors d’une prescription d’un des six groupes suivants : statines, IPP, sartans, AINS, ISRS et inhibiteurs de l’ECA ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte