HUMEUR

Paradoxes  Abonné

Publié le 30/05/2013

On se demande si les très nombreux manifestants de dimanche dernier n’auraient pas dû, la veille, se trouver à Cannes où le jury du festival du cinéma a accordé sa Palme d’Or à un film dont il semble qu’il glorifie l’amour entre filles. Pour exalter cette œuvre d’art, qui a touché un homme aussi peu suspect d’homosexualité que Steven Spielberg, encore faut-il considérer comme normales les relations entre personnes du même sexe.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte