Humeur

Panthéon  Abonné

Publié le 28/11/2013

La réforme fiscale, la dette, la Syrie, l’Iran ? Non, le sujet qui passionne le tout-Paris, c’est le choix du prochain "grand homme" qu’on va mettre au Panthéon. Un casse-tête. D’abord parce que tout le monde a son idée là-dessus. Des groupes de pression se sont constitués. On est pour Pierre-Brossolette ou Jean Zay ou d’autres. Ensuite, on envisage d’y mettre une femme, par exemple Olympe de Gouges ou Germaine Tillon. Mais le féminin de "grand homme", c’est grande femme, ça ne va pas.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte