Ouverture du capital aux adjoints : « un gadget »  Abonné

Par
Publié le 10/04/2017
Faciliter l’accession des nouvelles générations à l’officine, et par là même fluidifier le marché des cessions, passent, selon l’analyse du réseau CGP, par la mutualisation des charges et des services.

« Un gadget », c’est ainsi qu’Olivier Desplats, expert-comptable du cabinet Flandre Comptabilité Conseil, membre du réseau CGP, qualifie l’ouverture du capital aux adjoints autorisée par le décret du 20 mars 2017 (« le Quotidien » du 27 mars 2017).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte