Chute des effectifs dans les CFA

Où sont passés nos préparateurs ?  Abonné

Publié le 14/04/2009
Les directeurs des Centres de Formation des Apprentis (CFA) sont unanimes. Depuis au moins cinq ans, ils déplorent la chute sensible des inscriptions dans leurs établissements. Crise des vocations, pression économique subie par les titulaires employeurs, enseignement inadapté, les causes multiples de cette désaffection posent question. L’élaboration d’un nouveau référentiel d’activité professionnelle, en cours de finalisation, pourrait mettre un terme au phénomène.
La formation initiale des préparateurs doit être repensée

La formation initiale des préparateurs doit être repensée

C’EST un véritable cri d’alarme que lancent les directeurs de CFA de France. Le nombre des inscriptions dans leurs établissements chute dangereusement. La preuve ? Alors qu’ils étaient 11 360 à s’inscrire il y a six ans, on dénombrait seulement 9 231 élèves en formation au Brevet Professionnel (BP) à la rentrée 2007 (voir encadré). Et le phénomène ne semble pas prêt de s’éteindre.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte