Otorrhée et yoyos : oui aux gouttes auriculaires

Publié le 21/02/2014

Chez l’enfant, les otorrhées sur aérateurs transtympaniques (diabolos ou yoyos) sont des affections habituellement bénignes, bien supportées, sans fièvre ni douleur. Une étude publiée dans le « New England Journal of Medicine » vient de montrer qu’un traitement par goutte auriculaire renfermant des antibiotiques et des corticoïdes (bacitracine-hydrocortisone-colistine) est plus efficace qu’une antibiothérapie par voie orale (amoxiciline-acide clavulanique). En effet, au bout de 2 semaines, 5 % des enfants du groupe « gouttes auriculaires » avaient encore une otorrhée, contre 44 % dans le groupe « antibiotique per os ».


Source : lequotidiendupharmacien.fr