Otezla en pratique  Abonné

Publié le 28/11/2016

Le médicament peut être prescrit par des dermatologues, rhumatologues et internistes en ville comme à l'hôpital (pas de prescription initiale hospitalière ni d'ordonnance d'exception).
Du fait du bon profil de tolérance, il ne nécessite pas de bilan préthérapeutique spécifique ni de surveillance biologique continue.
Un étui d'initiation au traitement a été mis en place pour limiter l'apparition des effets secondaires. Il permet d'augmenter progressivement les doses jusqu'à la dose stable de 30 mg matin et soir, sans contrainte de prise alimentaire.


Source : Le Quotidien du Pharmacien: 3307