À la Une

Ordos illisibles : la peur de l'erreur  Abonné

Par
Pascal MARIE -
Publié le 13/06/2019
« Pattes de mouche », « hiéroglyphes », « gribouillis », des mots souvent employés par les pharmaciens confrontés à l'écriture difficile de certains médecins. S'il est source d'anecdotes parfois savoureuses, le « jeu du déchiffrage » s'avère tout de même chronophage, sans compter les conséquences fâcheuses qu'il peut parfois entraîner.
Rodolphe Cohen

Rodolphe Cohen
Crédit photo : P. M.

À en croire certains patients, les pharmaciens seraient les seuls capables de déchiffrer les traits et autres vaguelettes qui caractérisent la légendaire « écriture des médecins ». Pourtant, l'implication de l'ensemble de l'équipe officinale ne suffit pas toujours à percer les mystères de certaines ordonnances manuscrites.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte