HUMEUR

Occasion manquée  Abonné

Publié le 01/07/2010

J’ai toujours voulu être ministre, sans en avoir, bien sûr, les capacités. C’était un rêve, le voilà anéanti. Je rêvais de fumer de gros cigares payés par le contribuable, d’avoir une superbe voiture de fonction, un chauffeur et un garde du corps, deux douzaines de collaborateurs, de voyager en jet privé chaque fois que mes importantes activités me projetaient aux quatre coins du monde. Tout çà, c’est fini. Le président de la République a en effet mis les membres de son gouvernement à la diète.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte