ARNAQUES, PÉNURIE, VIDE JURIDIQUE

Obstacles en série pour la vente d’éthylotests en pharmacie  Abonné

Publié le 06/09/2012
Des arnaques viennent renforcer les difficultés auxquelles sont confrontées les officines dans la vente d’éthylotests. Mais le front se détend néanmoins sur le plan juridique, avec une évolution en vue de la réglementation.
À compter du 1er novembre, l’absence d’éthylotest dans le véhicule pourra être sanctionnée

À compter du 1er novembre, l’absence d’éthylotest dans le véhicule pourra être sanctionnée
Crédit photo : afp

CINQ PHARMACIES ont été victimes d’arnaques à l’éthylotest dans la région des Vosges. Selon la gendarmerie nationale d’Épinal, les préjudices subis par ces officines vont de 1 000 à plus de 9 000 euros. Ces officines avaient commandé différentes quantités d’éthylotests pour répondre à la demande croissante des clients afin d’être en phase avec la nouvelle réglementation concernant la présence de ces accessoires dans les véhicules automobiles à partir du 1er novembre prochain, date à laquelle les automobilistes risquent d’être sanctionnés s’ils ne respectent pas la loi.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte