Nourrissons de Chambéry : Marette réfute l’hypothèse d’un accident de production

Publié le 27/01/2014

Le laboratoire Marette réfute l’hypothèse d’un accident de production avancée vendredi par la ministre de la Santé, Marisol Touraine, pour expliquer les récents décès de bébés à l’hôpital de Chambéry. Selon les investigations menées par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), « aucun élément ne permet en l’état d’imputer l’origine des germes au laboratoire Marette », indique l’avocat du laboratoire, Me Matthieu Lemaire. « Le laboratoire Marette ne peut que contester vivement » l’hypothèse d’un « accident de production isolé. Force est de constater que ses conclusions me paraissent bien hâtives », souligne-t-il. Selon Me Lemaire, « sur les 137 poches fabriquées le 28 novembre 2013 » par le laboratoire Marette, « il faut rappeler que 102 poches ont été livrées à six établissements différents de Chambéry sans le moindre incident ». Et, sur ces 137 poches, « une soixantaine a été fabriquée en début d’après-midi pour quatre centres hospitaliers différents, dont Chambéry, et seul Chambéry a rencontré des problèmes », affirme l’avocat.


Source : lequotidiendupharmacien.fr