Biberons stérilisés à l’oxyde d’éthylène

Non, sauf pour les prématurés  Abonné

Publié le 23/04/2012
Utilisés dans certains établissements de santé, les biberons stérilisés à l’oxyde d’éthylène doivent être totalement abandonnés pour la plupart des nouveau-nés, indique la Direction générale de la santé (DGS). L’absence de solution alternative satisfaisante pose problème pour les prématurés et les nourrissons souffrant de pathologies graves.
Les dispositifs utilisés en néonatalogie doivent être microbiologiquement propres

Les dispositifs utilisés en néonatalogie doivent être microbiologiquement propres
Crédit photo : S TOUBON

SUITE AUX RÉVÉLATIONS dans la presse de l’affaire des biberons et tétines stérilisés avec de l’oxyde d’éthylène (OE) dans certains établissements hospitaliers, plusieurs agences saisies par la DGS ont remis des rapports complémentaires à ce sujet.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte