Nociceptive/neuropathique  Abonné

Publié le 12/06/2017

Pour la composante nociceptive des douleurs ostéoarticulaires chez les personnes âgées, l’éventail des possibilités reste large : paracétamol (maxi 3g/j), AINS, inhibiteurs sélectifs de la cyclooxygénase-2 (coxibs) à la dose la plus faible et la durée la plus courte, faibles doses d’« opioïdes » (tramadol, codéine, poudre d’opium-lamaline) et opioïdes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte