HUMEUR

No vacances  Abonné

Publié le 11/07/2013

Un Français sur deux ne part pas en vacances. Celui qui est le plus à plaindre n’est pas celui que l’on pense. Je sais, vous allez encore m’accuser de cynisme, d’indifférence à l’égard des démunis, de mon absence maladive de tout sens social et de toute compassion pour les pauvres. Mais réfléchissez : si partir en vacances, c’est conduire une voiture surchargée sur les routes suffocantes du sud, ne vaut-il pas mieux rester chez soi ? Moi, j’ai choisi les vacances homéopathiques.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte