Nanomatériaux : l’ANSES réclame une réglementation européenne

Par
Publié le 15/05/2014

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) tire la sonnette d’alarme contre les effets toxiques potentiels des nanomatériaux. Ce sont des matériaux dont la taille ou la structure comporte au moins une dimension comprise entre 1 et 100 nanomètres environ. En s’appuyant sur une revue « de l’ensemble des données et publications scientifiques disponibles au niveau international, le rapport fait l’inventaire d’effets identifiés sur des organismes vivants », indique l’ANSES. Elle montre « sur la base de tests in vitro et in vivo sur l’animal » que les nanomatériaux sont capables de passer les barrières physiologiques. Elle « pointe également la toxicité de certains d’entre eux, sachant qu’il n’existe pas à l’heure actuelle de données directement sur l’homme, en raison de l’absence d’études épidémiologiques ». L’Agence recommande donc de « mettre en place sans attendre des outils pour mieux maîtriser les risques par un encadrement réglementaire renforcé au niveau européen ». Elle souhaite également « la mise en œuvre de projets pluridisciplinaires permettant de développer les connaissances sur les caractéristiques des nanomatériaux et de leurs dangers, tout au long du cycle de vie des produits ».


Source : lequotidiendupharmacien.fr