« Une œuvre apaisante et ludique »

MOZART GUERRA›  Abonné

Publié le 16/07/2009
SCULPTEUR

Crédit photo : Mozart Guerra

LE QUOTIDIEN DU PHARMACIEN.- Quelles sont les œuvres que vous avez créées pour l'officine ?

MOZART GUERRA.- Il y a un serpent, symbole de la pharmacie par excellence, qui s'enroule autour d'un tube en verre acrylique transparent. Fixée en position verticale, cette réalisation fait environ deux mètres de haut. En 2007, j'ai reçu une commande pour la pharmacie des Grands Hommes, à Paris. C'était le Génie chercheur, une sculpture sortant du mur et composée d'emballages de médicaments.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte