Une série sur la fin de vie dans le « JAMA »

Mourir ailleurs qu’à l’hôpital, une volonté forte mais peu respectée en Europe  Abonné

Publié le 25/01/2016
La revue « JAMA » publie une série d’une vingtaine d’articles sur la fin de vie, dont la première étude internationale comparative et une autre sur la perception des soins par les familles. Une prise en charge hospitalo-centrée et agressive est moins bien vécue par les proches et les patients. Les États-Unis, pourtant très interventionnistes, ont étonnamment bien compris la volonté de ne pas mourir à l’hôpital. L’Europe a des progrès à faire.
Une prise en charge hospitalo-centrée et agressive est moins bien vécue par les proches et les...

Une prise en charge hospitalo-centrée et agressive est moins bien vécue par les proches et les...
Crédit photo : Phanie

Alors que le plan national 2015-2018 sur les soins palliatifs a été annoncé par Marisol Touraine début décembre et que la proposition de loi Leonetti-Claeys sur l’ouverture « à la sédation profonde et continue » jusqu’au décès prend la voie d’une adoption définitive en février (cf encadré), la revue « JAMA » publie une longue série d’articles sur la fin de vie qui fait directement écho aux débats actuels en France.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte