Humeur

A mort, les journalistes !  Abonné

Par
Richard Liscia -
Publié le 16/02/2017

Né de la politique, le mécontentement populaire s'est tourné rapidement vers toutes sortes de catégories professionnelles, depuis les juges et les flics jusqu'aux pervenches et aux fonctionnaires des impôts en passant par ces galeux, ces tondus que sont les journalistes. Lesquels auraient un rôle nuisible en compromettant les chances de candidats indispensables à la survie du pays. Ils seraient la peste et le choléra à la fois. L'aversion pour les médias remonte à l'Antiquité : on tuait le messager pour ignorer le message. Et hop !

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte