Il propose une autre politique

Montebourg fait son numéro  Abonné

Publié le 15/07/2014
Peu soucieux de la hiérarchie, Arnaud Montebourg, ministre de l’Économie, a pratiquement proposé la semaine dernière de remplacer la politique de l’offre, à laquelle François Hollande s’est rallié, par une politique de la demande. Il entend donner aux Français 6 milliards de pouvoir d’achat supplémentaire, il s’en prend à l’Europe, salue la mémoire de Franklin Roosevelt, inventeur du « New Deal », et répartit lui-même les économies sur la dépense publique que le gouvernement est censé faire mais qu’il n’a pas encore faites.
légende

légende
Crédit photo : AFP

L’excellent M. Montebourg, nous dit-on, ne pouvait prononcer un tel discours-programme sans l’aval du président de la République et du Premier ministre. Dans ce cas, le projet national plonge dans l’incohérence. Les attaques du ministre contre la Commission européenne, contre l’euro, contre à peu près tout ce qui vient de Bruxelles, n’ont jamais été fait partie de la stratégie de M. Hollande ou de M. Valls. S’il y a quelque chose qui semble relever de l’esprit réformiste dans ce que dit M.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte