Questions sur ordonnance

Monsieur Pierre M., 67 ans  Abonné

Par
Nicolas Tourneur -
Publié le 23/04/2018
Monsieur M. est traité pour une maladie de Parkinson à l’origine d’un handicap important et qui, de plus, le rend fortement dépressif. Le médecin de famille a prescrit, outre un traitement antiparkinsonien récemment rééquilibré par le neurologue, un antidépresseur. L’épouse de Monsieur M., perplexe, sollicite le pharmacien car son mari, qui s’occupe désormais essentiellement à domicile, passe des heures devant l’ordinateur à jouer à des jeux d’argent et manifeste une passion addictive réellement préoccupante pour cette activité à laquelle il ne s’adonnait auparavant que ponctuellement.

Modopar 200/50                   1 gélule matin et soir

ReQuip LP 4 mg                    3 comprimés le matin

Cymbalta 60 mg                   1 gélule le matin

 

Traitement pour deux mois.

           

Quels principes actifs ?

Le Modopar associe de la lévodopa à un inhibiteur de la dopadécarboxylase périphérique, le bensérazide. Ce traitement constitue la base de la prise en charge pharmacologique de la maladie de Parkinson.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte