Monopole : Isabelle Adenot écrit aux pharmaciens

Par
Publié le 11/07/2014
ISABELLE ADENOT, PRÉSIDENTE DU CONSEIL NATIONAL DE L'ORDRE DES PHARMACIENS (CNOP)

ISABELLE ADENOT, PRÉSIDENTE DU CONSEIL NATIONAL DE L'ORDRE DES PHARMACIENS (CNOP)
Crédit photo : S TOUBON

La présidente de l’Ordre national des pharmaciens n’a pas tardé à réagir aux discours du ministre de l’Économie, Arnaud Montebourg, parti en guerre contre les monopoles. Le jour même où celui-ci présentait la feuille de route de son ministère pour le redressement économique de la France, Isabelle Adenot a adressé un courrier à chacun de ses confrères pharmaciens. Fustigeant l’argumentaire du ministre contre les monopoles, la présidente de l’Ordre y rappelle que « c’est oublier un peu rapidement que les fondements mêmes des monopoles, instaurés par le législateur, constituent des devoirs à la charge des professionnels. Les règles des professions réglementées ne sont évidemment pas là pour protéger les professionnels mais au contraire élaborées en faveur de l’usager et de l’intérêt général de la société ».

Quant à l’argument du pouvoir d’achat, il ne tient pas, souligne Isabelle Adenot : « En matière de médicaments non remboursés, les pharmacies françaises sont parmi les moins chères d’Europe, ce qui veut dire que les pharmaciens sont respectueux du pouvoir d’achat des Français ».

Enfin, conclut la présidente de l’institution ordinale, « l’Ordre n’acceptera pas de voir brocarder la profession. Il en défendra pied à pied l’honneur si elle était injustement stigmatisée. Dans les mois qui s’annoncent, notre vigilance n’aura d’égale que notre détermination à combattre les idées reçues et faire droit à ce qui n’est autre que les missions de service public des pharmaciens ».


Source : lequotidiendupharmacien.fr