Monique Durand : « Le régime universel doit laisser de la place à notre régime complémentaire »  Abonné

Publié le 31/01/2019
Pharmacienne en Lorraine, présidente de la CAVP, Monique Durand veut obtenir que dans le futur régime universel (RU) la cotisation des pharmaciens se limite à 40 % des 28 % du taux d’appel, à l’instar des salariés pour qui l’employeur acquitte 60 % de celle-ci.

Le Quotidien du pharmacien.- La réforme des retraites vise à rendre le système plus simple, plus lisible, plus équitable. Pourtant vous y êtes opposée en l’état ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte