Humeur

Moi, président  Abonné

Publié le 28/04/2016

Il y a tellement de candidats à la primaire de la droite, et il y aura tellement de candidats à la présidence que je me demande bien pourquoi je ne me présenterais pas. Vous allez contester mes compétences et vous aurez raison. Mais je dispose d’un argument-massue : c’est difficile, c’est inimaginable de faire pire que les professionnels de la politique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte