Trois questions à…

Michel Watrelos, expert-comptable, cabinet Conseil et Auditeurs Associés  Abonné

Par
Publié le 31/10/2016

Le Quotidien du pharmacien. - Le crédit-vendeur est-il très fréquent dans les cessions d’officines ?

Michel Watrelos. - Il y a une quinzaine d’années, c’était une pratique systématique dans les ventes d’officines, avec des durées qui pouvaient aller jusqu’à vingt-quatre mois mais avec une moyenne de douze mois et un faible taux d’intérêt.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte