Romans policiers

Meurtres en série  Abonné

Publié le 12/11/2009
Les auteurs de romans policiers sont souvent des serial writers : ils créent un personnage de flic ou de privé et ont du mal à l’abandonner, imaginant pour ces héros de papier des aventures en série.

HARLAN COBEN publie en France son quinzième roman avec en vedette son alter ego Myron Bolitar, ancien champion de basket et ex-membre du FBI devenu agent sportif pour défendre les intérêts des jeunes espoirs du stade. Dans « Peur noire » (1), il s’éloigne du milieu sportif pour s’occuper d’af?faires de famille, lorsque son ex-petite amie le conjure de retrouver le donneur de moelle, qui, seul, pourrait sauver la vie à son fils.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte