Maurice et ses mélanges  Abonné

Publié le 09/12/2010
Le Sands Resort, ouvert sur le lagon et la baie de Tamarin

Le Sands Resort, ouvert sur le lagon et la baie de Tamarin
Crédit photo : dr

CHANGEMENT de décor en regagnant Maurice, ses plages splendides, ses champs de canne à sucre à perte de vue, immenses tapis de vert profond traversés au fil des heures par les longues ombres de ses sombres collines, de ses pics ciselés et de ses montagnes étranges. Mais aussi de ses multitudes de superbes palaces, qui poussent comme champignons sur son littoral. En l’espace d’une trentaine d’années, l’île Maurice a considérablement changé, tout en gardant intact son charme de « pays parfumé que le soleil caresse » évoqué il y a bien longtemps par Baudelaire.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte