FISCAL JURIDIQUE SOCIAL

Malgré une faible activité, les officines résistent à la crise  Abonné

Publié le 05/04/2012

IL FALLAIT s’y attendre : en raison de la baisse des prix des médicaments et des prescriptions, la croissance de l’activité des officines a été très faible l’an dernier. Avec une progression de + 0,8 % en moyenne, « cette augmentation est la plus faible enregistrée depuis vingt ans », précise Joël Vellozzi, responsable national du réseau professions de santé de KPMG et coauteur de cette étude. Le chiffre d’affaires moyen des officines étudiées par KPMG* s’élève ainsi à 1 616 500 euros, avec, toujours en moyenne, 1,3 titulaire par officine.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte