Une réponse aux déserts médicaux en Languedoc Roussillon

Maisons de santé cherchent pharmaciens d’officine  Abonné

Publié le 12/10/2009
L’ambitieux programme lancé par la région Languedoc Roussillon en matière de structures de soins a pour objectif de lutter contre la désertification médicale qui menace l’intérieur du territoire. L’idée est de regrouper, dans des maisons médicales, un maximum de professionnels, toutes spécialités confondues, afin d’assurer les différentes missions sanitaires.
De gauche à droite : Dr Galaup, M. Cassili (maire de Bousquet-d’Orb), M. Pratviel (architecte de...

De gauche à droite : Dr Galaup, M. Cassili (maire de Bousquet-d’Orb), M. Pratviel (architecte de...
Crédit photo : amp

LES CHIFFRES sont éloquents : 3 100 médecins généralistes sont installés sur ce territoire, dans lequel la population vieillit (9,5 % de ses habitants ont plus de 75 ans) et où il existe d’importantes différences entre les zones urbaines, périurbaines ou rurales. Ainsi, lorsque sur le littoral on note 160 généralistes pour 100 000 habitants, on arrive à une moyenne inférieure à 90 dans les terres, et jusqu’à 61 pour 100 000 en Lozère.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte