Le monde aujourd'hui

Macron face à un double désordre  Abonné

Par
Publié le 28/05/2018
L'exécutif se heurte, dans sa marche réformiste, à une série d'obstacles intérieurs et diplomatiques. A la résolution de ses difficultés internes, qui prend un temps dont la longueur n'a d'égale que la patience du pouvoir, s'ajoute une donne diplomatique qui a complètement changé.

Le calme de l'exécutif, dans le monde compliqué où il évolue, est tout à fait remarquable. Cependant, la persistance des conflits sociaux inquiète une opinion victime de conflits où elle n'a pas son mot à dire. Tout le monde a compris que le gouvernement ne peut pas céder à la SNCF ou ailleurs, parce que sa crédibilité réformiste serait durablement endommagée alors que la majorité a été élue pour changer le pays. Cela relativise quelque peu la sérénité apparente d'un pouvoir dont le seul choix est de tenir bon.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte