L’USPO dénonce certains dérapages des grossistes

Publié le 16/02/2010

L’USPO hausse le ton. « Nous n’acceptons plus qu’un grossiste facture, en plus de sa marge, des frais de livraison depuis le début de l’année », lance le syndicat, qui s’indigne également que certains grossistes n’assurent pas un service de garde le samedi après midi et le dimanche. L’USPO se plaint aussi d’un manque de lisibilité des factures. Et l’organisation prévient : « l’USPO sera ferme pour arrêter ces dérapages ».


Source : lequotidiendupharmacien.fr