L’UNPF propose un honoraire à l’ordonnance

Par
Publié le 28/11/2013

L’Union nationale des pharmacies de France (UNPF) se positionne clairement sur l’évolution de la rémunération. Opposé à la mise en place d’un honoraire de dispensation d’1 euro financé par une baisse de marge, le syndicat présidé par Françoise Daligault préconise, à la place, l’instauration d’un honoraire à l’ordonnance d’un montant d’1 euro. Son financement ne serait pas assuré par une révision de la marge dégressive lissée (MDL), mais proviendrait des remises liées aux génériques. Le syndicat propose également la création d’un honoraire de dispensation pour les médicaments dont le prix est supérieur à 2000 euros. En contrepartie, les officinaux fourniraient des informations sur l’observance et la tolérance des traitements. Cet honoraire serait payé par les industriels via une caisse indépendante, puis reversé aux pharmacies en fonction des prestations réalisées.


Source : lequotidiendupharmacien.fr