Grands modèles

L’UNPF conteste les chiffres  Abonné

Publié le 01/02/2010

L’ÉTUDE sur les grands conditionnements présentée la semaine dernière par l’assurance-maladie provoque quelque remous du côté des officinaux. L’Union nationale des pharmacies de France (UNPF), par exemple, conteste la hauteur réelle des économies annoncées. La CNAM avance un chiffre global de 105 millions d’euros à partager entre l’assurance-maladie, les organismes complémentaires et les patients (« le Quotidien » du 28 janvier). Mais le syndicat fait remarquer que l’étude ne prend pas en compte les arrêts et les changements de traitement à l’origine de gaspillages.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte