L’UDGPO reçue au ministère de la Santé

Publié le 01/04/2011

L’Union des groupements de pharmaciens d’officine (UDGPO) vient d’être reçue par Christelle Ratignier, la conseillère technique pour les produits et industries de santé de Xavier Bertrand. « Les échanges ont été cordiaux et constructifs », se félicite le président de l’UDGPO, Daniel Buchinger. La conseillère technique s’est notamment engagée à étudier l’impact sur les pharmacies de la réduction des délais de paiement prévue par la loi de modernisation de l’économie (LME). L’inspection générale des affaires sociales (IGAS) devrait se rapprocher de l’UDGPO pour une étude plus approfondie de l’état et de l’évolution de l’officine depuis l’entrée en vigueur de cette loi, indique Daniel Buchinger. Une étude sur la trésorerie des officines devrait également être menée. En ce qui concerne le projet de fermeture des officines parisiennes après 20 heures et les dimanches, le ministère se dit prêt à étudier de nouveau la question. « La pétition et la mobilisation du « Collectif des 125 » continueront jusqu’à la décision effective du maintien en l’état actuel », prévient de son côté le président de l’UDGPO. Ce dernier a par ailleurs fait part à la représentante du ministère de son mécontentement devant la multiplication des contrôles fiscaux dans les officines. Celles « blanchies après vérification des ordinateurs sur place subissent quand même un contrôle fiscal complet », s’indigne Daniel Buchinger. Selon lui, le ministère de la Santé aurait entendu le mal-être ressenti par les pharmaciens face à cette situation et les invite à se rapprocher du ministère concerné. Enfin, la conseillère technique s’est clairement prononcée contre la vente de médicaments en supermarché et sur Internet.

Quotipharm.com, le 01/04/2011

Source : lequotidiendupharmacien.fr