Agression

L’UDGPO réagit  Abonné

Publié le 17/10/2013

L’UNION des groupements de pharmaciens d’officine (UDGPO), profondément choqué par l’agression d’une pharmacienne parisienne dont la vidéo d’une caméra de surveillance a été relayée sur Internet, a immédiatement saisi l’Observatoire national de la délinquance. L’objectif est d’obtenir des données statistiques permettant d’étayer le sentiment des pharmaciens d’une recrudescence d’agressions de plus en plus violentes à l’encontre des professionnels de santé.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte