Vente de médicaments en GMS

L’UDGPO prévient les parlementaires des risques  Abonné

Publié le 17/06/2013
Le président de l’UDGPO a écrit aux députés et aux sénateurs

Le président de l’UDGPO a écrit aux députés et aux sénateurs
Crédit photo : S Toubon

TANDIS que le projet de loi sur la consommation sera discuté la semaine prochaine à l’Assemblée nationale, l’Union des groupements de pharmaciens d’officine (UDGPO) alerte les parlementaires sur les dangers de la vente de médicaments en grande surface. En effet, dans le cadre de l’examen de ce projet de loi, Michel-Edouard Leclerc a indiqué qu’il souhaitait prendre part au débat, tout en affirmant qu’il allait tout faire pour pouvoir vendre des spécialités pharmaceutiques dans ses parapharmacies (« le Quotidien » du 21 mai).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte