PORTRAIT - La croix verte en dossard

Lucile Sublon, bien dans ses baskets

Publié le 18/09/2014
Lucile Sublon a commencé la course avec un rêve en tête : courir le marathon de New York pour ses 40 ans. Son défi accompli avec succès, elle ne s’est pas arrêtée en si bon chemin. Elle essaie maintenant de monter des groupes de pharmaciens-coureurs pour s’aligner au départ de courses à travers la France. Prochaine étape : la Strasbourgeoise, en octobre.

TITULAIRE à Strasbourg depuis 10 ans, Lucile Sublon a attrapé le virus de la course à pied sur le tard. « J’ai commencé il y a cinq ans, lorsque j’ai vu arriver le virage des 40 ans, explique-t-elle. Je voulais courir le marathon de New York à cette occasion. » Elle chausse donc ses baskets et commence à s’entraîner trois fois par semaine. Son coach décèle alors chez elle des qualités de vitesse et lui déconseille de participer au marathon, car l’entraînement pour une course de longue haleine est très différent de celui pour une course de vitesse.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 11€60/mois

(résiliable à tout moment)