Pharmacies minières

L’ouverture bilatérale n’aura pas lieu  Abonné

Publié le 19/09/2011
Depuis le 1er septembre, les pharmacies libérales peuvent délivrer des médicaments aux affiliés du régime minier dans les mêmes conditions que pour les assurés du régime général. L’inverse n’est pas vrai. Les pharmacies minières restent réservées aux ressortissants miniers. Une victoire pour les officinaux qui défendaient ce principe depuis plusieurs années.

APRÈS plusieurs années de débat, le ministre de la Santé a tranché : l’ouverture bilatérale des pharmacies minières n’aura pas lieu. Et un décret paru le 31 août au « Journal officiel » vient entériner cette décision. En clair, depuis le 1er septembre, les ressortissants du régime minier peuvent se faire délivrer leurs médicaments dans les officines libérales et bénéficier de la dispense d’avance de frais ; en revanche, un assuré du régime général ne peut se rendre dans une pharmacie minière.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte