L’Ordre se réjouit de sa victoire contre PHR

Publié le 15/02/2012

Le Conseil national de l’Ordre des pharmaciens (CNOP) se réjouit d’avoir gagné en première instance dans le procès qui l’opposait au groupe PHR depuis 2009. Condamné à lui verser un euro symbolique de dommages et intérêts, ainsi que 20 000 euros pour la prise en charge des frais de justice, le groupe PHR a été reconnu coupable d’avoir mené des campagnes publicitaires alors que celles-ci ne sont pas autorisées aux groupements de pharmaciens. Pour le CNOP, ce jugement désavoue PHR. « Les juges caractérisent cette publicité dénigrante à l’égard des pharmacies non adhérentes. Le tribunal condamne le fait que cette publicité prend le prétexte d’une information aux patients pour viser à accroître la notoriété du groupement », souligne Isabelle Adenot, présidente du CNOP. L’Ordre se réjouit également de la reconnaissance par le tribunal de sa légitimité en tant que « garant du respect des devoirs professionnels, représentant l’ensemble de la profession ». Il en profite pour rappeler qu’il « continuera sans relâche à valoriser le conseil pharmaceutique dans l’intérêt du patient et non au bénéfice d’intérêts privés, à favoriser une information claire et loyale à destination du consommateur et non à lui préférer une publicité dénigrante et trompeuse ». Le groupe PHR a annoncé son intention de faire appel.

Quotipharm.com, le 15/02/2012

Source : lequotidiendupharmacien.fr