Consultation publique sur la distribution de médicaments

L’Ordre réaffirme son opposition à la libéralisation  Abonné

Par
Publié le 17/10/2013
L’Autorité de la concurrence s’est autosaisie pour avis, en février dernier, du sujet de la distribution du médicament humain en ville. Elle a lancé une consultation publique en juillet, intitulée « Comment dynamiser la concurrence dans le secteur de la distribution du médicament en ville ? ». L’Ordre a rendu sa copie, centrée sur la protection de la santé publique.
Pour l’Ordre, le médicament ne doit pas devenir un produit de consommation courante

Pour l’Ordre, le médicament ne doit pas devenir un produit de consommation courante
Crédit photo : GODONG/DE NOYELLE / BSIP

« L’AUTORITÉ de la concurrence recherche des opportunités pour ouvrir la concurrence. Cette intention ne doit pas s’effectuer au détriment de la santé publique », souligne Isabelle Adenot, présidente du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens (CNOP). L’instance a été entendue, au même titre qu’une trentaine d’autres acteurs du secteur, entre mars et mai derniers par l’Autorité de la concurrence sur le sujet de la distribution du médicament humain en ville.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte