L’Ordre favorable à une application ciblée de la téléconsultation  Abonné

Publié le 04/11/2010
Michel Laspougeas, en charge de la communication à l’Ordre des pharmaciens, se dit favorable à ce qu’un officinal puisse participer à une téléconsultation aux côtés d’un patient, mais dans un cadre précisément défini, de façon ciblée et raisonnée.
LE QUOTIDIEN DU PHARMACIEN. - Soutenez-vous l’idée qu’un pharmacien puisse participer à une téléconsultation aux côtés du patient ?

MICHEL LASPOUGEAS.- Nous y sommes favorables, lorsque cette démarche est réalisée de façon ciblée et raisonnée. Elle doit se faire au cas par cas. Nous ne souhaitons pas que l’intervention pharmaceutique soit institutionnalisée dans ce cadre. Cette implication demande en outre une formation spécifique des officinaux, qui se limitera aux généralités d’une téléconsultation.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte