Clause de conscience

L'Ordre des pharmaciens jette l'éponge  Abonné

Publié le 12/09/2016
Devant les réactions d’incompréhension suscitées par l'introduction d'une éventuelle clause de conscience dans le code de déontologie des pharmaciens, l’Ordre a décidé de jeter l'éponge. Mais le sujet continue de faire polémique.
photo

photo
Crédit photo : S. Toubon

Adopté le 6 septembre, le nouveau code de déontologie ne comportera pas de clause de conscience pour le pharmacien. « L’article relatif à l’introduction d’une possible clause de conscience, dont la consultation avait été suspendue pendant l’été 2016, n’a pas été retenu et ne figure donc pas dans le projet », annonce succinctement l’Ordre, voulant couper court à la polémique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte