Pour répondre aux impasses de la loi

L’Ordre adopte la sédation terminale  Abonné

Publié le 21/02/2013
Deux mois après la publication du rapport du Pr Sicard sur la fin de vie et en perspective d’un nouveau projet de loi sur cette question annoncé pour juin prochain par l’Élysée, l’Ordre des médecins soutient l’idée d’une sédation terminale décidée collégialement dans les cas les plus critiques.
La frontière entre l’euthanasie volontaire et la sédation profonde peut sembler " poreuse »

La frontière entre l’euthanasie volontaire et la sédation profonde peut sembler " poreuse »
Crédit photo : S TOUBON

SOULIGNANT le besoin d’une évolution de la législation sur la fin de vie pour faire face aux « situations exceptionnelles », le Conseil national de l’Ordre des médecins (CNOM) ouvre désormais la porte au « recours à la sédation terminale pour le patient ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte