L’ordonnancier, un registre connecté avec la législation  Abonné

Par
Publié le 25/09/2017

Si le traditionnel registre papier est encore valable, la version informatique est la plus courante. Quelques conditions doivent être respectées, sous peine de sanctions :

–     Toute modification des données après validation de l'enregistrement est impossible ;

– Une édition immédiate à la demande de toute autorité de contrôle ;

– Le nom et l’adresse de l'officine doivent figurer sur chaque page éditée ;

– Le support informatique doit garantir la pérennité et l'intégrité des enregistrements ;

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte