Union européenne

L’ordonnance qui ouvre la porte à l’accès partiel  Abonné

Par
Marie Bonte -
Publié le 30/01/2017
La directive européenne sur l’accès partiel, transposée en France depuis le 19 janvier, rend possible l’apparition de nouveaux métiers de la santé en provenance des pays européens. Les pharmaciens ne devraient cependant pas être concernés par ce dispositif qui inquiète, à juste titre, d’autres professionnels de santé.

Hygiénistes, balnéothérapeutes ou encore infirmières auxiliaires, tels sont les nouveaux professionnels de santé qui pourraient faire leur apparition sur le sol français. Une ordonnance du 19 janvier 2017 transpose en effet la directive 2013/55/UE du parlement européenne relative à la reconnaissance des qualifications professionnelles.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte