Déserts médicaux

L’officine se défend  Abonné

Publié le 05/01/2012
Maintenir une pharmacie de proximité

Maintenir une pharmacie de proximité
Crédit photo : S. toubon

LA LUTTE contre les déserts médicaux sera sans doute l’un des thèmes de la prochaine campagne pour l’élection présidentielle. Entre les pros et les anti-mesures coercitives pour l’installation des médecins, les débats s’annoncent serrés. Victimes de l’absence de praticiens dans certaines zones, les officinaux comptent bien faire entendre leur voix. En particulier ceux exerçant dans les campagnes qui sont les premiers touchés par le départ du médecin du village. Orphelins de leurs prescripteurs, ces pharmaciens voient souvent leur avenir s’assombrir.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte