Campagne USPO, UNPF, CNGPO

L’officine affiche ses valeurs  Abonné

Publié le 03/12/2009

MICHEL-EDOUARD Leclerc l’affirme : « Si de nouveaux opérateurs détenaient 20 % du marché des médicaments non remboursables, le prix de ces derniers baisserait de moitié. » Pour preuve, son expérience en Italie où il est déjà autorisé à vendre de telles spécialités. Balivernes, répondent les syndicats d’officinaux.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte