L’offensive par le générique  Abonné

Par
Publié le 12/03/2020

Les pharmaciens togolais estiment que la lutte contre les faux médicaments passera par une montée en puissance du générique qui pèse déjà aujourd’hui 50 à 65 % dans le chiffre d’affaires moyen d’une officine et représente 40 % des boîtes vendues chaque année. Le pays compte aujourd’hui 195 officines (235 pharmaciens) pour 8,6 millions d’habitants, soit une pharmacie pour 44 103 habitants. Une pharmacie emploie en moyenne 7 personnes et réalise un chiffre moyen annuel de 250 millions de Francs CFA, soit 381 122 euros, en progression de 7 % sur les trois dernières années.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte