Dépenses de santé et PIB

L’OCDE mesure le poids de la crise  Abonné

Publié le 08/07/2010

Dans l’édition 2010 de son analyse des dépenses de santé, l’OCDE constate une hausse générale de la part du PIB consacrée à la santé dans la trentaine de pays qui la composent. « Progrès technologique, attentes grandissantes de la population et vieillissement » se conjuguent pour expliquer ce phénomène, explique l’OCDE qui rappelle qu’en moyenne, la part « santé » du PIB est passée en son sein de 7,8 % en 2000 à 9 % en 2008.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte