Lutte contre la contrefaçon

L’Italie fait le ménage parmi les pharmacies virtuelles  Abonné

Publié le 12/01/2012
Haro sur les pharmacies en ligne illégales et la contrefaçon de médicaments. De l’autre coté des Alpes, le ministère de la Santé et l’agence italienne du médicament, l’AIFA, ont déterré la hache de guerre.

LE PREMIER gros boulet de canon contre les officines illégales a été tiré fin novembre. Résultat : cinquante pharmacies implantées sur la Toile ont mis la clef sous le paillasson. Une opération effectuée dans le cadre de l’accord signé en mai dernier avec LegitScript, le département américain de vérification et de contrôle des pharmacies en ligne implantées aux États-Unis mais œuvrant en Italie. Pour obliger les officines en ligne à fermer, l’AIFA est intervenue sur les sociétés qui enregistrent et délivrent les adresses internet.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte